liqueur de VERVEINE

LIQUEUR DE VERVEINE

 40 feuilles de verveine

40 sucres

1 litre d'alcool à 90°

Laisser tremper durant 40 jours, 40 feuilles de verveine dans un litre d'alcool à 90°,

le 41 ème jour faire un sirop avec 1 litre d'eau et 40 sucres en morceaux, laisser refroidir et pendant ce temps passer l'alcool au tamis (filtrer),

Mélanger le sirop et l'alcool de Verveine, et, si vous pouvez, attendre une quinzaine de jours pour le boire.

A CONSOMMER AVEC MODERATION !!! 

Les Verveines sont des plantes de la famille des Verbenaceae. Ce sont des plantes aromatiques ou ornementales. Les différentes espèces sont classées au moins dans trois genres différents.

Verbena

  • Verbena est le genre de Verbena officinalis, la verveine officinale, espèce peut-être la plus connue en Europe. Elle est cosmopolite. On lui attribuait dans l'Antiquité des vertus miraculeuses.
  • Le genre contient une centaine d'autres espèces.

 

Aloysia

  • Aloysia est un genre contenant plusieurs espèces. La plus connue est sans doute Aloysia citrodora, la verveine dite odorante, ou verveine citronnelle.

 

Glandularia

  • Glandularia est un genre contenant plusieurs espèces. Parmi elle, on retrouve Glandularia peruviana, l'une des verveines dites du Pérou.

 

Utilisations

Des verveines sont utilisées en cosmétique. D'autres sont consommées en infusions digestives, parfois additionnées de menthe. Toutefois, toutes les plantes nommées « verveines » sont comestibles et toutes n'ont pas les mêmes vertus.

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Commentaires (1)

1. Chrystel 08/10/2010

Pour éviter toute confusion, quelques précisions :
La verveine de la recette (et des tisanes aromatiques si agréables) est la Verveine odorante, Aloysia triphylla (ex. Lippia citriodora) un arbrisseau d'origine chilienne qui s'acclimate facilement dans les zones tempérées d'Europe. J'en ai un pied de 12 ans dans mon jardin.
La Verveine officinale, Verbena officinalis, est la seule Verbénacée européenne. C'est une "mauvaise" herbe des jardins, très commune partout et qui, par son port dégingandé et ses fleurs insignifiantes, passe souvent inaperçue. Son amertume rend sa tisane (et sa liqueur !!) quasi imbuvable. C'est elle qui fut cependant à la fois une panacée et une plante très utilisée en magie et sorcellerie.

La photo du texte semble être celle d'une verveine horticole, Verbena bonariensis ou Verveine de Buenos-Aires.

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site