ENDIVES AU JAMBON

L'endive est un légumes fabuleux,

Elle se mange crue ou cuite et le goût varie tellement que l'on a pas l'impression de manger la même chose.

 

Pour 4 personnes, 4 belles endives,

du beurre, 8 tranches de jambon,

du gruyère à volonté,

sel et poivre,

 

Chauffer le four à 200°,

Cuire les endives 10 minutes en cocotte minute à l'eau salée,

les égoutter et les couper en deux dans la longueur,

rouler chaque moitié d'endive dans une tranche de jambon et les disposer dans un plat allant au four.

Agrémenter de beurre et de gruyère râpé,

Laisser cuire au four durant 20/25 minutes;

Il y a une variante à cette recette; on peut recouvrir les endives de béchamel, et déposer le beurre et le gruyère sur la béchamel pour la gratiner. Même temps de cuisson.

Régalez-vous, c'est un plat facile, peu onéreux et si vos enfants n'aiment pas les endives vous pouvez en remplacer quelques unes paur des pommes de terre bouillies. Cuites avec le reste des endives c'est un vrai délice.

 

Louis Béchameil de Nointel

 

Louis de Béchameil, marquis de Nointel né en 1630 et mort en 1703, était un financier français.

Fermier général fort riche, surintendant de la maison du duc d’Orléans, il est intendant de police, justice et finances de la généralité de Tours (1684-1689), puis de la province de Champagne, et commissaire départi (poste similaire) en Bretagne (1691-1705)[1], puis fait l’acquisition de la charge de maître d’hôtel de Louis XIV.

Il est surtout connu comme gourmet et amateur d’art éclairé.

La sauce béchamel qui porte aujourd’hui son nom fut, en fait, le résultat du perfectionnement d’une sauce plus ancienne à base de crème, par François Pierre de la Varenne (1615 - 1678), cuisinier du marquis d’Uxelles, qui la lui dédia, comme le faisaient souvent les cuisiniers pour la noblesse de l’époque, ce qui déclencha une remarque sarcastique au vieux duc d’Escars : « Est-il heureux, ce petit Béchameil ! J’avais fait servir des émincés de blancs de volaille à la crème plus de vingt ans avant qu’il fût au monde et, voyez, pourtant je n’ai jamais eu le bonheur de pouvoir donner mon nom à la plus petite sauce ! »

2 votes. Moyenne 1.00 sur 5.

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×